vendredi 21 décembre 2012

LA FÊTE DE YULE : SOLSTICE D'HIVER


Comme toutes les fêtes Païennes cette fête est très importante chez les Fées.  Tout au long de l’année, il y a 8 fêtes chez les Fées que nous appelons « Sabbat ».
Celle-ci est la Fête de Yule célébré le jour du solstice d’hiver soit le 21 décembre, cette fête célèbre la renaissance du soleil. Elle marque la première journée de l'hiver, la nuit la plus longue de l'année et surtout l’arrivé de la Reine Fée de l’Hiver ou Reine des Neiges.

Yule marque le solstice d'hiver, c'est la nuit la plus longue de l'année. Les anciens craignaient que le soleil ne revienne plus et que l’univers reste plongé dans l’obscurité. Elle symbolise la renaissance du Soleil qui éclairera la terre pour la prochaine année, c'est le début d'un nouveau cycle. Ce jour deviendra (à compter du IVe siècle après JC) le Noël chrétien fixé au 25 décembre par le pape Télesophe. C'est une fête joyeuse et riche en décoration. D'ailleurs, la plupart des symboles associés à Noël sont païens plutôt que chrétiens, ces symboles païens sont :

  • la bûche, le houx et le gui, le sapin, les décorations lumineuses des rues, les Rennes dans le ciel...                   

A l'origine 
Chez les celtes, c'est le moment où le vieux roi du Houx, symbole de l'hiver qui doit mourir, affronte puis laisse le pouvoir au jeune roi du Chêne, qui symbolise le printemps et le renouveau (c'est de ce conflit qu'est issue la tradition de la bûche [voir plus bas] : elle représentait le vieux roi qui était brûlé et dont le sacrifice apportait lumière et chaleur).

Traditions d'hier 
Tradition de La Bûche de Noël
Dans les temps anciens de grands feux de joie étaient allumés à l'occasion de Yule, pour aider et assurer la renaissance du soleil ces feux étaient destinés à faire fuir l’obscurité et encourager le nouveau soleil à renaître et ainsi faire revenir la lumière. Plus tard la tradition des feux a été remplacée par l'allumage de la bûche de chêne ou de pin dans la cheminée pendant 12 heures, tout en l’ayant préalablement décorée et arrosée d’huile, qu’on appelait la « Bûche de Yule », (elle symbolisait la réincarnation du Dieu au sein du feu sacré de la Déesse), et la renaissance du soleil est devenue celle de dieux dont il était l'astre.

Les tisons de la bûche mise à brûler servent traditionnellement pour le reste de l'année à tracer les cercles (pour ceux qui les tracent au charbon), et à former des sachets, et l'on gardait un gros morceau de celle-ci pour allumer le feu de l'année suivante. Il est dit qu’elle portera chance au cours de l’année à venir.

C’est d’ailleurs de cette bûche que découle l’habituelle « bûche glacée de Noël » présente au dessert dans la majorité des foyers.

Tradition de l’Arbre de Noël
Et non encore une fois cette tradition a été voler au païen par les chrétiens car l’une des traditions de Yule était la création d'un arbre de Yule. Pour cela on prend un sapin, de préférence en pot pour pouvoir le replanter au printemps suivant. Cet arbre pourra être décoré avec des guirlandes de boutons de roses séchés, des bâtons de cannelle, et des sachets d'épices parfumés, suspendus aux branches. On peut aussi suspendre des oranges, des pommes et des citrons, et des cristaux de quartz.

Tradition de s’embrasser sous le gui
Yule est également un temps réellement propice aux unions. Beaucoup de mariages païens se déroulent lors de ce Sabbat, et ce n’est certainement pas anodin si le gui tient une place prépondérante. S’embrasser sous le gui (remplacé par les chrétiens au IVe siècle par le houx) assurait traditionnellement vie et amour éternel aux deux amoureux et cela faisait traditionnellement partie du mariage païen.

Correspondances :

  • Chandelles : blanches, rouges et vertes
  • Encens : cèdre, pin, sapin ou romarin
  • Couleurs : or et argent
  • Fleurs : rose rouge, cactus de Jérusalem et poinsettias
  • Plantes : houx (pour la protection et la chance dans les nouveau projets), gui (pour la chance), lierre (avec le houx, il apporte l'amour et la chance dans la vie), cannelle (pour apporter la prospérité), pommes (représentent l'immortalité), oranges (pour la chance, l'amour et le désir), chêne (représente la Vie), baies de laurier (pour la chance et la protection).
  • Arbres : tous les conifères mais surtout le chêne
  • Pierres : oeil de tigre et rubis


La décoration de l'autel 
Du gui, du houx, des branches de conifère (sapin, pin, épinette), des bougies de formes différentes, de jolis petits paquets cadeaux, des fleurs (des roses blanches ou rouges et des poinsettias), des décorations de Noël... serviront à décorer votre autel. L'arbre de Yule constitue l'une des traditions de cette époque. Il peut s'agir d'un arbre coupé ou d'un arbre en pot. Fabriquez vous-même les décorations pour votre arbre : guirlandes de boutons de roses séchées, bâtons de cannelle, sachet d'épices parfumés à suspendre aux branches, étoiles en papier mâché... Vous pouvez aussi tresser des couronnes de houx pour la porte d'entrée de votre maison. Brûlez des chandelles aromatisées pour attirer de bonnes énergies dans la maisonnée (aux baies de laurier pour apporter l'abondance, à la cannelle pour apporter la chance, à la rose pour apporter l'amour).

La célébration
Dans des temps lointains, les adorateurs du soleil allumaient de gigantesques brasiers pour aider et assurer la renaissance du soleil, car un monde d'obscurité restait leur plus grande peur. Aujourd'hui ces brasiers extérieurs ont fait place à la coutume d'allumer une bûche de chêne dans l'âtre. Une des plantes associées à Yule est la plante sacrée des druides, le Gui. Une des façons de célébrer Yule consiste à décorer un arbre selon vos goûts et fantaisies, mais toujours en gardant une place importante aux reproductions de lunes et d'étoiles.

Le repas
Les pommes, considérées comme sacrées à Yule, sont mises à l'honneur. Le cidre est donc la boisson de circonstance. Le gingembre et les épices occupent également une place d'honneur, comme le sucre et le miel. Les biscuits que vous confectionnerez en forme d'étoile, de lune, de soleil et d'animaux font partie d'une tradition datant de la préhistoire. Vous pourrez servir des viandes rôties (poulets, chapon, oie, perdrix...), du cochon de lait rôti, des pâtés en croûte (gibier), des tourtières ou ragoût de pattes, des cipailles ou cipâtes ou tourtière du Lac St-Jean (dépendamment des régions ces 3 plats sont similaires) des civets de lièvre ou de lapin, des tourtes de pigeon, des gâteaux aux fruits confits, du pain d'épices, du vin chaud épicé, tartes aux pommes ou croustades aux pommes ...  conclusion : de la viande, de la volaille et des pommes… tous ce qu’il y avait pour Noël sur la table de maman…

Le message de Yule est très simple: se tourner vers le futur et ne pas regarder en arrière. C’est le moment de repartir sur de bonnes bases et de prendre confiance en soi.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...