samedi 22 février 2014

ROBIN DES BOIS, HORS LA LOI OU ENCHANTEUR DES FÉES

Selon la légende, Robin des Bois était un hors la loi au grand cœur qui vivait caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale à Nottingham en Angleterre. Habile braconnier, mais aussi défenseur des pauvres et des opprimés avec ses nombreux compagnons dont entre autre : Le Frère Tuck, un moine (Friar Tuck) ; Marianne, la fiancée de Robin (Marian, Mathild, Marion) ; Petit Jean, un des plus célèbres compagnons de Robin (Little John) ; Will l'Écarlate, le neveu de Robin (Will Scarlett) ; Allan A'Dayle, ménestrel  et enfin Much, fils de meunier.

Robin des Bois le Hors la loi
L'histoire de Robin des Bois recule dans le temps pour se situer vers les années 1190 au moment où le roi Richard Cœur de Lion part pour la troisième croisade.  Il détroussait les riches pour donner aux pauvres.  .  Le pseudonyme anglais robin hood signifie littéralement « dérobe encagoulé », et non pas « Robin des Bois », comme cette paronymie de hood avec wood l'a souvent laissé penser, selon la version anglo-saxonne. Robin des Bois est aussi un personnage plus ancien de la Bretagne insulaire.  Au cours du XVe siècle, se forge la légende de Robin des Bois dans plusieurs ballades qui s'étoffent : A Gest of Robyn Hode (La geste de Robin des Bois) est un conte pour enfant, une compilation de plusieurs poèmes du XIVe siècle, qui le présente comme un hors-la-loi au grand cœur, affrontant un système corrompu avec son arc long.

La première mention de Robehod ou Hobbehod date de 1228 dans un document judiciaire : un parchemin recense un Robinhood mis en prison pour non-paiement d'une dette ou d'une amende. La majorité des références datent de la fin du XIIIe siècle : entre 1261 et 1300 en Angleterre, on retrouve pas moins de huit références à un certain Rabunhod. Dès le début du XIVe siècle, des ballades populaires célèbrent les aventures de Robin des Bois, notamment d'un Robin, chef d'une équipe de lutteurs qui apparaît lors des fêtes paroissiales. Il est dès lors suffisamment connu dans la tradition orale pour apparaître dans la littérature.  Il est aussi fait mention, dans plusieurs documents authentiques de la Grande Bretagne médiévale d’un certain Robert Hood ainsi que du Shérif de Notthingam, ainsi que le fugitif Robert Hod qui figure aussi parmi les registres de l’époque.

Tombeau ou reposerait Robin Hood, Kirklees au nord de Huddersfield, Angleterre
aujourd’hui propriété de Lady Armytage

Pierre tombale de Robin des Bois, Kirklees.

Mythe ou Réalité
Autour du personnage de Robin, de nombreuses incohérences se sont introduites au fil du temps. Il est dit que Robin le Seigneur de Loxley (chef-lieu du comté de Hallamshire) fut dépossédé de ses terres par le Shérif de Nottingham et déclaré hors-la-loi. Le shérif apparaît en effet dans les premières ballades, où Robin finit par le décapiter, mais il n'y est pas question de ses terres. Ses autres ennemis sont un chasseur de primes du nom de Guy de Gisbourne, ainsi que de riches abbés, lesquels sont également tués par Robin. Mais si les anciennes ballades font mention d'un prêt accordé par Robin à un chevalier malchanceux, elles ne disent rien d'une redistribution aux pauvres. Il est dit encore que Robin réside dans la verte forêt de Sherwood, dans le comté de Nottingham, alors que certaines ballades le font évoluer à Barnsdale, dans le comté de York, soit à près de 80 kilomètres au nord.

A travers tous ces récits il ne faut pas oublié qu’au retour de Richard Cœur de Lion, Robin des Bois, peu importe son vrai nom, aurait reçu le pardon du Roi et lavé de toutes les accusations dont il aurait été victime de la part du Shérif de Nottingham en l’absence du Roi.

Du Moyen Âge à nos jours, chansons et ballades, pièces de théâtre et comédies musicales, films et séries de télévision ont façonné un mythe en résonance avec leur époque, soumis au passage à de nombreuses manipulations idéologiques, comme le montrent par exemple le personnage de Marianne, qui joue tantôt le rôle d'une guerrière, tantôt celui d'une jeune fille passive, ou celui de Robin des Bois lui-même, présenté tantôt comme un vulgaire bandit, tantôt comme un résistant qui combat pour une juste cause

Robin des Bois : l’Enchanteur
Les relations de Robin des Bois avec les fées est légendaire et ne correspond pas tout à fait au personnage des livres de contes.  La renommée magique de Robin des Bois est telle que dans certains covens traditionnels, le grand prêtre et la grande prêtresse portent  respectivement et « symboliquement » les noms de Robin et Marianne.  Plusieurs sources lient Robin des Bois à la fée des forêts dont le fait qu’il vivait dans les arbres. Dans son ouvrage ABC of Witchcraft Past and Present, Doreen Valiente mentionne : … Robin et sa bande de la forêt de Sherwood de Nottingham, composée de douze hommes et d’une femme… Il s’agit ici du nombre 13, nombre sacré considéré comme magique et directement lié aux fées.  En plus de son association à la divinité anglaise Robin Bonenfant et son folklore.  Robin Bonenfant avec ses vêtements verts, son arc et ses flèches était espiègle et malin et ami des gens ordinaires.  Les vêtements verts et les flèches sont une autre caractéristique reliée directement au monde féérique. Tous ces personnages auraient eu des liens étroits avec le peuple des fées et sa magie et sont maintenant des monarques des peuples féériques habitant l’Autre Monde poursuivant leur travail de magie entrepris au cours de leur existence mortelle.

Petit-Jean
La tombe de Petit Jean dans le cimetière
de l'église St Michael à Hathersage, Angleterre
Le personnage de Petit Jean ((en) Little John) est étroitement lié à celui de Robin des Bois. Il a souvent été représenté grand et fort : il est le chef des « rebelles » de la forêt avant l'arrivée de Robin. C'est lui qui impose le duel au bâton à Robin pour passer la rivière.

Le mot « Petit » signifie ici « jeune » (little en anglais renvoyant aussi à « jeune »). Ce prénom existe en irlandais sous la forme de SeanOg, où Sean correspond à Jean/John et Og à « jeunesse »

Petit Jean est un personnage clef de la période calendaire des 12 jours de Noël (de Noël - 25 décembre - à l'épiphanie - 6 janvier), période d'inversion temporelle où les plus jeunes sont les plus sages, les plus pauvres sont les dirigeants, etc. (fête des innocents, fête des enfants, fête des fous, fête des femmes, toutes situées dans cette période).


Liens utiles pour les Amateurs de Robin des Bois (sites en Anglais) :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...