LES LICORNES


«La Licorne ne marche jamais sur ce qui est vivant, même pas sur l’herbe qui pousse.  Afin de protéger la vie elle flotte à quelques centimètres du sol»…

La licorne est universelle et appartient à toutes les nations à la fois.  On a retrouvé des écrits très anciens sur la licorne en Inde, en Chine, en Mésopotamie, à Babylone, en Afrique, en Europe, en Grèce…  on a même retrouvé des écrits dans les textes latins datant de 398 avant J.-C. pour faire cour, la licorne est partout autour du monde.

La licorne symbolise l’énergie du soleil et la longévité.   Elle représente le pouvoir, l’enchantement, et toutes les formes de magie en soi dont elle connait tous les secrets et les pouvoirs. La sagesse, la pureté de cœur, l’innocence empreinte de douceur et d’affection attirent la licorne, c’est pourquoi il est très rare d’avoir un contact avec elle. Seuls les plus purs et les plus élevés spirituellement y parviendront.

Faire la rencontre d’une licorne apporte une compréhension nouvelle de ce qu’est le véritable pouvoir de la pureté, la pureté développe des pouvoirs surnaturels étonnants.  Elle détient le pouvoir de Guérison et par sa seule présence, elle purifie l’eau.  Le plus important à savoir sur une licorne est qu’elle libère l’imagination et de ce fait, ouvre toutes grandes les portes du Royaume enchanté des Fées dévoilant ainsi tous ces secrets.  La résidence de la licorne est le pommier et elle cache son trésor sous le cèdre.  Pouvant vivre jusqu’à mille ans, la Licorne est aussi un symbole de puissance et d’abondance.

La licorne médiévale est un symbole de puissance, qu'exprime essentiellement sa corne, mais aussi de faste et de pureté. D'après une vieille légende de l'Inde, la licorne est douée d'un pouvoir magique. Sa corne sépare les eaux polluées, détecte les poisons et ne peut être touchée impunément que par une vierge.  C’est pourquoi pendant longtemps les coupes des rois étaient sculptées dans l’ivoire.

Il fut une époque où la licorne ne ressemblait pas à un cheval comme on peut l’imaginer aujourd’hui. Les auteurs latins la nommaient « unicorne » et la décrivaient comme un bœuf avec une ressemblance  avec un cerf, aux sabots fendus. Une corne gigantesque sur la tête et une longue barbichette confondue avec celle des boucs. Tandis que les savants Grecs l’appelèrent « monokéros » ou encore « Re’em » pour les Hébreux.  D’autres textes anciens Indoue la décrivent comme ayant des allures d’ânes géants sauvages aux pelages blancs et une tête rouge foncé.  Au milieu de leurs fronts se dressait une longue corne d’environ un demi-mètre de long.

Ces aux fils des siècles, plus précisément à l’époque médiévale, que la licorne c’est muté en un cheval majestueux d’une blancheur étonnante. On la retrouve souvent sur les tapisseries du Moyen âge et jusqu’en Chine médiévale ou elle était vénérée autant que le dragon et attribuée exclusivement à la royauté asiatique.

Pour pouvoir la capturer et d’après les récits, les hommes se servaient de la fascination qu’avait la licorne pour les jeunes filles vierges. Ils emmenaient les jeunes filles encore pures dans la forêt à proximité de la demeure de la licorne. Aussitôt que la licorne voyait la jeune fille, elle venait s’endormir devant ces genoux. Les chasseurs profitaient de cet instant pour lui décocher une flèche en plein cœur, quitte à blesser la jeune vierge. Car à cette époque la perte d’une vie humaine ne valait rien comparais à l’attrait financier que pouvait avoir la corne et les sabots de cette magnifique créature.

Une inscription raconte que les licornes étaient tellement déçues par l’attitude et la méchanceté des hommes, qu’elles décidèrent de disparaître et de revenir que le jour où l’amour et la paix régneront sur la terre

Dans les contes et les récits, il n’est question que d’une seule sorte de Licorne à la Robe blanche étincelante,  mais il en existe plusieurs sortes…

en voici quelques-unes.



LA LICORNE SYLVESTRE

La Licorne Sylvestre est la Licorne commune à la robe blanche et à la longue crinière blanche.  Munis d’une corne frontale unique, ses sabots sont aussi durs que le diamant et ses yeux vont du rose clair au bleu profond. Comme tous les Esprits Sylvestres, elle prend soin de la forêt qu’elle habite. Elle ne prend qu’un seul compagnon dans sa vie et lui reste fidèle jusqu’à la mort.  Elle n’a aucun ennemi naturel sauf évidemment ceux qui causent du tort à la nature.

ALICORNE

Elle ressemble en tous point à la licorne sylvestre et on toutes 2 les mêmes règles de vie, tellement que les 2 races sont souvent confondues, à l’exception de sa corne qui est noueuse et tordue de couleur beige ou brun pâle aux reflets dorés. Elle préfère les forêts très anciennes ou la moyenne d’âge des arbres est de 500 ans.

LICORNE FÉERIQUE ou LICORNE DE FÉERIE

La Licorne Féerique est un peu plus petite ayant environ la taille d'un poney. La licorne de Féerie vit dans les forêts de feuillus, loin du monde des humains, qu'elle évite avec soin, sans toutefois se montrer hostile. Tout comme ces congénères, la Licorne Sylvestre et l’Alicorne, elle protège la forêt ou elle vit et elle possède la faculté de se fondre dans la nature grâce à sa robe scintillante changeante au rythme des saisons, elle se fond dans le décor, à la manière d'un caméléon, pour cette raison, même lorsqu’on pénètre son territoire il est pratiquement impossible de l’apercevoir. Elle n'attaque pratiquement jamais les intrus, sauf si ceux-ci souillent volontairement la nature ou s'en prennent à la faune. De la même manière, les gens posant des actes de courage pour défendre ces mêmes éléments obtiendront la considération et l'amitié de la licorne de Féerie.

Une fois à tous les cent ans, elle perd sa corne, qui repousse en environ deux semaines. Cette corne est un puissant porte-bonheur, éloignant les maladies et la malchance. Cette espèce doit son nom au fait qu'elle communiquerait régulièrement avec les fées, les elfes et les autres représentants du Petit Peuple.


ROUANICORNE

Elle vit dans les déserts les plus arides, sa robe est pale ou couleur sable, la crinière et les yeux sont plus foncés. Elle voyage en troupeau, elle possède l’instinct de fuite pendant plusieurs heures afin d’éviter les prédateurs et pour se rafraîchir un peu. Elle a en outre le don de télépathie, ce qui lui permet de se placer une barrière mentale afin de délimiter son territoire et pour avertir les autres troupeaux de sa présence.


LICORNE DE MER

Elle a la tête, le poitrail et les membres inférieurs d’une licorne, mais avec une queue de dauphin en surplus et à un corps écailleux. Elle a une longue crinière ressemblant à des algues. Ses yeux sont d'un bleu très intense, presque lumineux.

La licorne de mer se retrouve dans n'importe quel plan d'eau salé dont la profondeur n'excède pas 50 mètres. Elle se nourrit d'algues, qu'elle cultive avec soin au fond de son plan d'eau. Ce territoire est très bien déterminé; les autres licornes de mer n'y pénètrent pas. D'ailleurs, cette espèce se mêle rarement des affaires des autres.  Elle vit en solitaire, on prétend que celle-ci aurait pris l’apparence des hippocampes que nous connaissons actuellement et que son espèce serait en voit de disparitions.


CHROMACORNE

Une robe tachetée de différentes couleurs, elle vit dans les plaines des régions tempérées. Elle ne prend qu’un seul compagnon dans la vie et reste en famille. Elle ne possède pas de territoire fixe et partage le sien avec d’autres familles chromacorne. Elle est capable de créer des illusions et de lancer de sa corne des lueurs paralysantes pour quiconque semble vouloir s’en prendre à la nature, à son troupeau ou à sa famille. Elle est inoffensive en soi, elle ne fait que protéger la nature et ses petits.

ZEBRACORNE

Elle vit en troupeau régi par un étalon dans les savanes équatoriales, elle ressemble au zèbre d’aujourd’hui mais avec une musculature plus délicate. Sa corne est identique à sa robe, lignes torsadées noires et blanches. Elle est de tempérament nomade.

 
UNISUS

La licorne ailée, elle identique à la licorne sylvestre à l’exception des ailes qui ornent ses flancs. Elle est l’union entre les licornes sylvestres et un pégase « cheval ailé ». Elle n’est pas un mammifère, car elle pond des œufs, en moyenne un  tous les dix ans, mais tous n’éclosent pas. Elle a les mêmes règles de vie que la Licorne Sylvestre.

Dans la mythologie des licornes ont en recensées 3 maléfiques, qui avaient des pouvoirs de détruire tout intrus qui se manifestait sur son territoire.


CRYOCORNE

Elle vit dans les régions de la toundra arctique, elle est de couleur blanc crémeux tirant vers le blanc bleuté, ce qui la rend presque invisible dans son environnement. Sa crinière ressemble à un amas de petits glaçons et sa corne à l’apparence d’une grosse stalactite cristallisée. Elle attaque quiconque passe à sa portée. Elle peut cracher de sa bouche une quantité d’échardes de glace afin de défigurer. Elle peut prendre conjoint une fois dans sa vie, à qui elle restera fidèle, mais certaine peuvent aussi rester célibataire.  Elle ne marque pas son territoire, mais attaquera quiconque y pénètrera sans prévenir, lorsqu’elle est en colère, elle crache de sa gueule, un épais nuage glacial empli de petites échardes de glace.


LA LICORNE NOIRE

Une des plus maléfique et dangereuse licornes, elle est entièrement noire, ses sabots sont incandescents, sa bouche est garnie de deux rangées de dents effilées comme des couteaux. Elle est carnivore et nocturne, elle ne supporte  pas la lumière du jour. Un coup de corne vous tuerait, car celle-ci à la capacité en vous touchant de vous empoisonner. Elle vit dans des forêts d’arbres pétrifiés.


PYROCORNE

Comme son nom l’indique, elle a une robe rouge sombre, les yeux d’un rouge scintillant, une crinière ressemblant à une rangée de flammes. C’est une des 3 espèces maléfiques dans le monde des licornes. Elle est capable de cracher une longue fine flamme brûlant vos chairs jusqu’aux os. Elle vit sous terre dans des galeries ou des cavernes.



Commentaires